“Il faudrait donner les moyens financiers et les outils nécessaires aux établissements scolaires pour sensibiliser les enfants au développement durable dès le plus jeune âge” Alexandra Berrou

Alexandra Berrou, fondatrice et maître composteur chez “Alexa et ses fraises”, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre projet ?

Entrepreneuse qui ne rêvait pas de l’être (trop peur), je suis aujourd’hui la fondatrice d’Alexa et ses Fraises, bientôt 42 ans et maman de 2 jeunes enfants.

J’ai un parcours assez classique. Après un Bac L, j’ai fait un DUT techniques de commercialisation puis un master en communication globale.

J’ai travaillé dans la communication et le commercial pour différentes sociétés comme la presse spécialisée, le BTP, les cosmétiques et la confiserie de chocolat.

J’ai eu une véritable prise de conscience lors d’une balade en forêt avec mon fils où nous ramassions les déchets sauvages. Il n’avait que 3 ans et demi et pour le sensibiliser davantage je lui ai montré sur le net les dégâts que faisaient ces déchets sur la nature et les animaux. Cela a complétement perturbé Tom.

Je n’aurais jamais imaginé l’impact que cette balade aurait sur mon jeune fils. Il m’en a beaucoup parlé et impossible pour moi d’être insensible à ses questions et ses interrogations. De là est née l’idée de créer des ateliers de sensibilisation sur le développement durable pour les enfants dès le plus jeune âge, les publics en situation de handicap et bien sûr le grand public, et les professionnels.

Alexa et ses Fraises a été créée en janvier 2020 après 18 mois de bénévolat et de formations (dont celle de maître composteur).

Selon vous, quels sont les enjeux écologiques prioritaires dans les années à venir ?

Il y en a beaucoup !!!

Je les classerai en 3 parties, car nous avons tous notre part de responsabilités.

Les industriels doivent réellement se soucier de l’environnement dans tous leur processus de fabrication, de réparabilité et de recyclage.

Il est nécessaire d’accentuer la sensibilisation de tous. Notamment sur le compostage en prévision de la loi sur le tri des biodéchets (au 31/12/2023).

Il faudrait également donner les moyens financiers et les outils nécessaires aux établissements scolaires pour sensibiliser les enfants au développement durable dès le plus jeune âge.

Quels conseils donneriez-vous aux français pour “vivre vert au quotidien” !?

Voici quelques conseils bienveillants et déculpabilisants :

  • Ne pas se mettre de frein.
  • Agir, petit à petit.
  • Être patient dans ses changements de consommation.
  • Essayer, rater, recommencer, réussir, puis en prendre l’habitude.
  • Et ne jamais baisser les bras ou se décourager. Chacun avance à sa manière, il faut être indulgent avec soi-même et être fier de ce que l’on fait.

Quelle initiative écologique vous a marqué dernièrement ?

L’initiative écologique qui m’a marqué et que nous souhaitons développer aujourd’hui est un mode de communication complétement innovant pour les entreprises et solidaire pour les établissements scolaires : utiliser une partie du budget communication/RSE de l’entreprise pour soutenir les ateliers sur le développement durable en milieu scolaire.

Lorsque Grand Marché Vrac (réseau Day By Day) m’a contacté pour me proposer ce geste philanthropique auprès des écoles locales, j’ai trouvé l’idée tellement génial ! Grâce à cette épicerie vrac, ce sont 166 élèves sensibilisés sur l’année 2021/2022 au compostage avec des ateliers récurrents auprès de 6 classes.

Et si vous aussi, cette initiative vous parle, discutons-en ensemble pour la rentrée prochaine !

Plus d’informations sur www.alexaetsesfraises.com