“On ne peut plus se permettre d’attendre. Il est temps de devenir un Colibri et d’agir même avec de petits gestes au quotidien !” Angélina

Angélina, fondatrice de LaChouettePlanete, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre projet ?

Un parcours plutôt mouvementée, en quête de sens. J’ai passé une grande partie de ma vie à me sentir différente, à ne pas me sentir à ma place.

Jeune, j’ai arrêté les études pour les reprendre par la suite. J’ai donc obtenu un BAC PRO comptabilité. Il s’en est suivi plusieurs postes dans ce domaine et dans les ressources humaines. Plusieurs échecs en ont découlé avec, souvent, le même schéma d’injustice professionnelle.

Avec mon mari, nous avons changé de région. La naissance de deux filles a littéralement changé ma façon de voir les choses. Avant de lancer mon aventure entrepreneuriale, j’ai passé 7 ans en tant qu’assistante commerciale. Ce poste m’a mené au burn out.

Après cette chute, j’ai remonté la pente grâce à mes envies d’aller plus loin dans la créativité, dans le besoin de travailler, de construire, de créer moi-même mon but. Au travers de cette expérience j’ai enfin compris pourquoi je me sentais toujours si différente. J’apprends à accepter qui je suis. Je tire profit de mon hypersensibilité. Elle est un atout, pas une pierre lourde à porter.

Entre ce besoin d’indépendance et celui d’aider est née LaChouettePlanete. Le but est de prendre soin de soi, tout en respectant la planète, que ce soit en passant par le corps, par l’esprit ou les habitudes de ménage.

Réapprendre à consommer mieux, plus durable, plus responsable, plus respectueux de sa santé et de l’environnement.

Je mets un point d’honneur à privilégier la fabrication française et faire connaître des petits artisans. Autre point important la composition des produits doit être la plus naturelle possible et surtout dans des emballages éco-conçus, rechargeables ou même en verre consigné.

Même les colis des livraisons sont issus de la récupération, puisque je récupère auprès de commerçants locaux leurs cartons. Je m’en sers pour l’expédition des commandes.

Selon vous, quels sont les enjeux écologiques prioritaires dans les années à venir ?

Prendre conscience de l’urgence de la situation. Stopper la politique de l’autruche en ne se sentant pas responsable, pas concerné, en montrant du doigt seulement les autres. On ne peut plus se permettre d’attendre. Il est temps de devenir un Colibri et d’agir même avec de petits gestes au quotidien !

Comme disait Coluche « Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne l’achète pas, pour que cela ne se vende pas »

Je pense qu’il faut reconsidérer sa façon de consommer.

Elle est trop énergivore, trop polluante et de plus en plus mauvaise pour notre santé. Nous avons pris l’habitude de surconsommer, de jeter, de remplacer.

Revenons à l’essentiel ! Lavons ou réparons au lieu de jeter. Demandons nous si cet achat est vraiment utile et nécessaire. Choisissons des produits avec moins d’emballage, avec des compositions plus saines et plus locales.

C’est en montrant l’exemple que l’on convaincra naturellement d’autres chouettes colibris de nous rejoindre.

Quels conseils donneriez-vous aux français pour “vivre vert au quotidien” !?

Un pas après l’autre, pas de pression !

Je me suis rendue compte que beaucoup de personnes n’osent pas franchir le cap. Ils ont peur que cela soit difficile. Consommer mieux leur paraît contraignant et difficile à concilier avec leur vie active.

Il est vrai qu’en travaillant et habitant à la campagne ce n’est pas forcément évident de trouver des boutiques proposant ce type de produits, ou bien il faut faire plusieurs magasins à plusieurs kilomètres de distance.

C’est pour cela que LaChouettePlanete est en ligne, ainsi on peut faire ses achats tranquillement le soir une fois les enfants couchés et recevoir sa commande dans le relais le plus proche. En sortant du travail, il suffit de récupérer son colis sans contrainte. C’est un gain de temps assuré.

On commence sa transition étape par étape, en changeant son gel douche contre un savon, sa brosse à dents en plastique contre une en bois à tête interchangeable. En cuisine, on remplace son éponge jetable contre une lavable. Tellement plus chic ! On supprime le film étirable par des charlottes alimentaires. Pour les produits ménagers, deux options sont possible : faire soi même ses produits avec des recettes simples ou choisir l’option tout prêt et rechargeable grâce à des berlingots ou des pastilles.

De l’hygiène en passant par les cosmétiques, le maquillage, le bien-être, le ménage, LaChouettePlanete a tout ce qu’il faut pour prendre soin de vous au quotidien ! En dehors de l’alimentaire que de plus en plus de confrères indépendants proposent en vrac et livré chez vous ou en drive.

Quelle initiative écologique vous a marqué dernièrement ?

Les rapports du GIEC, les marches pour le climat. Les scientifiques alertent sur l’urgence de la santé de notre maison commune, la Terre. La jeune génération se mobilise mais, malheureusement, elle est ignorée par les gouvernements.

Récemment le discours des jeunes diplômés d’une grande école d’agronomie m’a particulièrement touchés : «Nous ne voyons pas les sciences et techniques comme neutres et apolitiques», «Nous pensons que l’innovation technologique ou les start-ups ne sauveront rien d’autre que le capitalisme.» Il faut être courageux pour oser réaliser, et déclarer ouvertement, que l’enseignement supérieur reçu n’est plus ou pas en adéquation avec la réalité de la situation écologique que nous traversons.

Organisons nous avant que le point de non retour ne soit atteint.

Plus d’informations sur www.lachouetteplanete.fr